http://www.leprogres.fr/fr/images/6E7B16F2-FC5D-4ED5-B1B5-A6A044231E6C/LPR_03/l-ex-hopital-de-l-antiquaille-photo-jegat-maxime.jpgParler religion au sein d'un contexte muséal ou expographique n'est pas chose aisée. Souvenons-nous de l'exposition itinérante Dieu(x) : mode d'emploi plus que politiquement correcte et incomplète. Quelle histoire raconter entre moments clés et impasses plus ou moins volontaires ? Quelle place donner à tels ou tels cultes ? Quel positionnement adopter face aux autres religions ? Telles sont les questions qu'ont dû se poser les chefs de projet du futur musée du christianisme de Lyon qui devrait ouvrir ses portes en 2013-2014 sur le site de l'ancien hôpital de l'Antiquaille. La SACVL (Société anonyme de construction de la ville de Lyon) loue pour 1 euro symbolique une partie des bâtiments à l'association ECCLY (Espace culturel du christianisme à Lyon) qui nourrit depuis 2005 un projet : "proposer une approche de la mémoire des martyrs lyonnais et de l'histoire du christianisme avant le XVIIe siècle".

Les porteurs du projet ont initié un synopsis du futur parcours de découverte : un itinéraire en 2 étapes. La 1ère proposera la visite de 2 sites patrimoniaux, une crypte ornée de mosaïques et le célèbre cachot de Saint Pothin. La seconde partie du parcours, plus délicate en terme de contenus, proposera une brève histoire des premiers siècles du Christianisme, dans une démarche qui se veut par les initiateurs plus "culturelle que cultuelle" à travers 15 salles qui donneront la part belle à l'écran dont l'un diffusera un hommage aux martyrs religieux. Les porteurs du projet invoquent en effet un "devoir de mémoire religieux". Au regard des intentions annoncées malgré un financement important des collectivités publiques (ici le conseil général, conseil régional et commune de Lyon), l'orientation du projet semble déjà figurer un certain parti pris, sans doute un peu éloigné du principe de laïcité de la Constitution.

Néanmoins il faudra encore faire preuve de patience pour découvrir la médiation et les messages véhiculés par le futur équipement... La presse cite l'intervention d'un scénographe mais pas apparemment d'un quelconque muséographe ou comité scientifique.

 

Pour aller plus loin :

http://www.lyoncapitale.fr/Journal/univers/Actualite/Grands-Projets/L-Antiquaille-un-musee-du-christianisme-mais-un-manque-de-commerces-et-de-stationnements

Tag(s) : #Musée-Oh! Débat