NePasToucher2.jpg

 

Un grand merci à Marion Lanceau qui signe sa seconde contribution pour la rubrique Musée-Oh! Bulles. C’est avec justesse que la jeune illustratrice pointe du doigt l’un des travers longtemps reproché à l’institution muséale : « Ne pas toucher ».

Pourtant au regard des manip’, expériences et autres sensations tactiles proposées désormais par nombre de musées, le musée semblait pourtant s’être offert une nouvelle réputation plus permissive. L’émergence progressive des centres d’interprétation dans le paysage muséal et d’autres institutions hybrides misant sur le spectaculaire et le multisensoriel, nous ferait bien croire que le chapitre « musée inaccessible » est bel et bien clos ; ou tout au moins dans ses dernières pages.

Mais n’y-a-t-il pas encore, lors de certaines pérégrinations muséales, le fantôme de Paul Valéry évoquant dans les années 60 « Le problème des musées » ? Un écho de la célèbre tirade de Jean Dubuffet : « Les musées […] on y va comme au cimetière un dimanche après-midi en famille, sur la pointe des pieds, en parlant à voix basse » ?

Certes, on ne peut remettre en cause plus de trois décennies de renouveau muséal et de « Post Pompidou Age ». Toutefois, le « ne pas toucher » collent encore à la peau de nombreux musées, notamment d’art ou plus généralement de collection, tout bonnement pour des raisons de conservation. Si les manip' gagnent du terrain dans de nombreuses institutions et si certains musées de collection proposent désormais des galeries tactiles à destination des publics spécifiques ou à l’ensemble des visiteurs, le sens du toucher peine à s’imposer dans certaines structures encore réticentes. Le récent LAM de Villeneuve d’Ascq n’a-t-il pas imposé dans sa scénographie des mises à distance sans réelle utilité devant les oeuvres ? La vitrine et l’éternelle cordelette rouge demeurent encore encrés dans notre imaginaire collectif du musée par une simple équation : musée = cimaise = tableaux = vitrines = ne pas toucher. Ne serait-ce pas là résumer le paysage muséal au musée d’art et au musée de collection, oubliant au passage les musées des sciences, de société ou d'histoire naturelle ?

Le toucher a sa place au musée. Mais dans quels musées ?

 

Pour aller plus loin :

Découvrez le travail de Marion Lanceau en visitant son blog http://marionlanceau.blogspot.com et le site du musée international de la parfumerie de Grasse qu'elle illustre régulièrement : http://mip-culturedessens.blogspot.com/search/label/Biologie%2FSciences%20naturelles

Vous aimerez peut-être : L’expo de la semaine : « Très toucher » au Palais de la découverte

Tous les billets BD en suivant ce lien : Musée-Oh! Bulles

Envie de participer et de proposer une illustration ? Contactez museoactu@yahoo.fr

Tag(s) : #Musée-Oh! Bulles

Partager cet article

Repost 0