dessin3.jpg

 

Interroger la mobilité du musée : telle est la réflexion de Satoko dans ce nouveau billet "Musée-Oh! bulles", à l'heure du festival d'Angoulême.

Alors que le Louvre entre à nouveau dans la polémique avec son projet à Fukushima, le caractère nomade du musée n'est plus à démontrer au temps de la mondialisation. Antenne du Centre Pompidou à Metz, des collections de Versailles à Arras, un Louvre à Lens, des arts du monde arabe à Tourcoing...

L'institution muséale s'exporte parfois symboliquement ou plus concrètement sur ses quatre roues avec le MuMo, initié en 2010 par l'association "L'Art à l'Enfance". Rappelons-nous au passage en 2008, l'étonnant Mobile Art de Zaha Hadid, véritable capsule futuriste de 700 m² dédiée à la création contemporaine, ou encore plus récemment le Centre Pompidou mobile qui a débuté son itinérance en octobre dernier.

Mais le musée mobile, ne se transporte-t-il pas aussi dans notre poche lorsque nous usons de notre téléphone mobile comme outil de découverte, en flashant des QR code ou simplement des oeuvres grâce à la technologie Blinkster à Beaubourg ? N'est-il pas à nouveau nomade lorsque nous twittons notre expérience muséale sur la webosphère ?

Le musée d'aujourd'hui s'emporte partout !

 

Pour aller plus loin :

Le Centre Pompidou mobile : http://www.club-innovation-culture.fr/un-musee-nomade-et-gratuit-pour-le-centre-pompidou/

Blinkster à Beaubourg : http://www.club-innovation-culture.fr/p7676/

Le Mobile Art de Zaha Hadid : http://deco-design.biz/chanel-mobile-art-paris-zaha-hadid/6718/

Le MuMo : http://www.musee-mobile.fr/

 

La muséo en BD avec : Musée-Oh! Bulles

Tag(s) : #Musée-Oh! Bulles

Partager cet article

Repost 0