Musée-Oh !

Musée-Oh !

Menu
Les brèves de Musée-Oh! Tops & Flops de novembre 2011

Les brèves de Musée-Oh! Tops & Flops de novembre 2011

Mais que s'est-il passé ces derniers temps au sein de la sphère muséale ? Un résumé pour se remettre à jour en quelques brèves :

 

TOP : Un musée Arman à Nice ?  A l’occasion de l’achat par la Ville de Nice de La Tulipe , une Triumph dynamitée par Arman lors de l’exposition que lui a consacré le MAMAC en 2001, la veuve d’Arman, Corice Canton-Arman a annoncé que la ville allait ouvrir un musée consacré à l’artiste «  dans un proche avenir  ».

 Celui-ci pourrait être installé à proximité du MAMAC et serait notamment composé d'oeuvres provenant de la collection personnelle de Mme Arman. (Connaissance des arts)

 

TOP : Tel Aviv étend la nouvelle aile de son musée d’art modern. Dans la rivalité muséale opposant les deux grandes villes israéliennes, Tel Aviv vient de rattraper son retard, un an après l’inauguration du musée d’Israël à Jérusalem.

Nous avons déjà dit tout le bien que nous pensions des nouveaux aménagements du musée d'Israël installé sur les hauteurs de la ville sainte et de la qualité de ses collections. La nouvelle et spectaculaire aile Herta et Paul Amir du musée de Tel Aviv, signée par l'architecte bostonien Preston Scott Cohen, occupe parfaitement la parcelle triangulaire, qui jouxte le premier bâtiment du musée d'art moderne à la silhouette brutaliste des années 70. (Connaissance des arts)

 

http://www.connaissancedesarts.com/medias/2011/11/18/92764_1321625664_gallery-20m_623x187.jpg

 

TOP : Un nouveau souffle numérique pour les collections du MuCEM. Le MuCEM ouvrira ses portes en 2013 à Marseille. Il conserve une collection plurielle, riche de près d’un million d’items, regroupant une grande diversité d’œuvres issues des « arts populaires » et d’objets ethnographiques ainsi qu’un important fonds d’archives, de photographies et de documents audiovisuels. L’institution s’inscrit dans une histoire plus que centenaire : celle du Musée d’ethnographie du Trocadéro et du Musée national des Arts et traditions populaires.

Alors que le « chantier des collections » qui prépare le transfert de l’ensemble des fonds à Marseille dans le futur Centre de conservation et de ressources bat son plein, le MuCEM s’engage dans un vaste programme d’informatisation et de diffusion de ses collections. Le premier objectif de ce programme est de doter les équipes du musée d’outils professionnels performants permettant d’assurer au quotidien la gestion scientifique et administrative des fonds dont elles ont la responsabilité. Les premières briques à être mises en service seront donc trois outils de gestion, dédiés respectivement aux collections, aux fonds bibliographiques et aux archives. Ils s’appuieront sur un logiciel de gestion de ressources numériques qui centralisera l’ensemble des médias numériques de l’institution (photographies, vidéos, sons…), qu’ils soient ou non liés aux collections. Le MuCEM disposera ainsi d’un outil transversal et unique de gestion de ses ressources numériques. (C/Blog)

 

TOP : Le musée du Faouët aura désormais l'appellation Musée de France. Ce titre prestigieux a été délivré avec « un avis favorable et à l'unanimité », après une délibération du Haut conseil des musées de France.

Lundi, André Le Corre, maire, Jean-Marc Michaud, conservateur en chef départemental, et Évelyne Schmitt, conseillère auprès des musées à la DRAC Bretagne (affaires culturelles) ont été reçus à Paris, par le ministre de la Culture, Frédéric Mitterand. Ce dernier s'est dit « serein » sur la décision du haut conseil après « la bonne note » du dossier présenté.

Le musée du Faouët est le 35 e musée breton à obtenir ce label. « Dans notre région, les musées de France sont plutôt situés dans des grandes villes ou sur le littoral », notait Jean-Marc Michaud, son conservateur. (Ouest France)

 

Suivez l'actu muséale avec les tops et flops du blog : Les Brèves de Musée-Oh!