Musée-Oh !

Musée-Oh !

Menu
[Berlin Trip] Le musée de la RDA : immersion totale à l'Est !

[Berlin Trip] Le musée de la RDA : immersion totale à l'Est !

Patience pour visiter ce musée tu auras !

Victime de son succès, la queue se fait en intérieur et en extérieur pour passer symboliquement le rideau de fer !Victime de son succès, la queue se fait en intérieur et en extérieur pour passer symboliquement le rideau de fer !

Victime de son succès, la queue se fait en intérieur et en extérieur pour passer symboliquement le rideau de fer !

Rester à l'Est ou en fuir ?

Après le succès de Good bye Lenin ! en 2002, l’ostalgie de l’ancienne RDA fait toujours recette à Berlin avec l’ouverture du "DDR Museum" en 2006.

Nominé à l’Award du « musée européen de l’année 2008 », cet établissement surprenant est devenu une étape incontournable d'une visite touristique de la capitale allemande avec la tour télé d'Alexander Platz, Karl Marx Allée et notre ami Ampelmann, pour découvrir l'ex-Allemangne de l'Est. L’établissement a déjà reçu plusieurs millions de visiteurs provenant du monde entier, curieux de se plonger dans de la vie quotidienne en RDA et de vivre quelques moments d'adrnaline auprès de la Stasi.

Que ressent-on quand on vit sous surveillance ? Quel confort offrait un appartement dans un « Plattenbau » typique (H.L.M) de l'autre côté du mur ? Que trouvions-nous dans nos placards ? Quels étaient nos loisirs, notre profession, l'éducation des enfants, notre liberté d'expression ? 

La musée offre bel et bien une immersion totale de l'autre côté du mur, passant dès l'entrée un symbolique rideau de fer ! Ici pas de politiquement correct, rien n'est tout blanc ou tout noir : le parcours offre une vision objective et documentée entre clichés et cruelle réalité !

Quelques photos (c) Musée-Oh!
Quelques photos (c) Musée-Oh!
Quelques photos (c) Musée-Oh!
Quelques photos (c) Musée-Oh!
Quelques photos (c) Musée-Oh!
Quelques photos (c) Musée-Oh!
Quelques photos (c) Musée-Oh!
Quelques photos (c) Musée-Oh!
Quelques photos (c) Musée-Oh!
Quelques photos (c) Musée-Oh!

Quelques photos (c) Musée-Oh!

Une muséographie "hand on", une vraie marque de fabrique revendiquée

Sur sa com officielle et dès l'entrée, la promesse est claire : la découverte se veut basée sur l'expérience et la participation du visiteur. La muséographie se déploie sous nos mains, devant nos yeux, comme un véritable livre "pop up" !

Ouvrir un tiroir, écouter une archive par le biais d'un téléphone, fouiller dans un cartable, conduire une Trabant dans Berlin Est grâce à un simulateur, voter en appuyant sur un buzzer, se lover dans le canapé d'un appartement-témoin, se déguiser, réaliser en mode Just Dance une choré "officielle", être arrêté par la Stasi obligé de se tenir la tête entre les mains pour déclencher un contenu interactif, aller en prison, s'engager dans l'armée, organiser sa fuite ou devenir un parfait communiste via un quizz de personnalité... Et même un restaurant pour y "apprécier" la cuisine typique !

Le parcours nous incite à chaque expôt à agir via des petits pictos pour donner vie à la scénographie. On se prête vite au jeu d'autant plus que les activités proposées ne sont jamais gratuites mais véhiculent un véritable contenu, intelligemment mis en scène ou expliqué : un concentré de bonnes idées en termes de muséographie participative.

Bref si à Berlin la conccurence muséale est rude, le DDR Museum a été une très belle surprise lors de ma visite en décembre dernier et justifie largement son succès : je lui remets avec plaisir un Musée-Oh Award ! Merci pour cette expérience immersive mémorable : courez-y !