http://www.lexpress.fr/medias/1042/533993_the-vikings-1958-usa.jpgArme de guerre, signe de pouvoir et de justice, objet d'apparat... Symbole du Moyen Age par excellence, l'épée fascine. En passant par les chevaliers, la cérémonie du sacre et les armes mythiques comme Excalibur, le musée de Cluny propose jusqu'au 26 septembre de redécouvrir cet artefact méconnu.

L'épée, usages, mythes et symboles présente 120 oeuvres : un ensemble d’épées couvrant toute la période du Ve au XVe siècle, dont certaines mythiques comme celle de Jeanne d’Arc, mais aussi des manuscrits, des peintures, des objets d’orfèvrerie et d'ivoires.

Le parcours propose au visiteur de découvrir l'épée en 3 volets : "l'objet technique" où le visiteur se reméémorera ses quatre parties essentielles (la lame, la garde, la fusée, le pommeau), "ses usages réels" autrement dit son maniement lors des combats, la chasse (notons une curieuse épée lancee) et l'escrime, "ses usages symboliques" avec ses rapports à la justice, au souverain...Saviez-vous par exemple que chaque année, le Pape offrait au personnage de son choix l’estoc pontifical pour le distinguer ? Connaissez-vous l'histoire de la Joyeuse, l'épée de Charlemagne contée dans la chanson de Roland ?

L'exposition laisse aussi une large place aux mythes : "L’épée possède comme nul autre objet une part de personnification et d’enchantement, et certaines sont devenues mythiques, notamment dans la sphère littéraire et artistique. Elles portent un nom, à l’image des célèbres Durandal ou Excalibur. Elles sont dotées de qualités extraordinaires : voler, briser un roc, rendre invincible son propriétaire. Leur utilisation confine à la magie, on en appelle à elles comme à Dieu. Ainsi figurent parmi elles des épées de saints (épée de saints Côme et Damien, épée de saint Maurice, épée de saint Georges) ou encore de héros (Durandal, épée de Roland). Sa présence, dans le réel comme dans l’imaginaire, se prolonge bien au-delà du Moyen Âge, depuis les épées touaregs du XIXe siècle jusqu’à l’épée moderne de l’académicien Jean-Pierre Mahé." Contre toute attente, le visiteur se rend compte que l'épée est encore un objet contemporain : elle peut être offerte en cadeau par un chef d'Etat au XXe siècle ou devenir symbole nationaliste.

Outre des oeuvres remarquables, l'exposition propose quelques bonus sympathiques : la possibilité de prendre en main une épée, dee visionner une démonstration de combat en armure ou plusieurs extraits cinématographiques ; Les Vikings de Richard Fleischer avec le duel tragique de Kirt Douglas et de Tony Curtis, ou les Monty Pithon avec Sacré  Graal avec le surprenant combat entre Arthur et le chevalier noir... 

 

 

Pour aller plus loin :

http://www.expositions-a-paris.fr/epee-usages-mythes-et-symboles/

L'article d'Histoire pour tous : http://www.histoire-pour-tous.fr/tourisme/105-france-paris/3616-exposition-lepee-musee-de-cluny.html

Toutes les expos innovantes du blog en suivant ce lien : L'expo de la semaine

Tag(s) : #L'expo de la semaine