Musée-Oh !

Musée-Oh !

Menu
J’ai testé pour vous… La Cité internationale de la dentelle et de la mode à Calais

J’ai testé pour vous… La Cité internationale de la dentelle et de la mode à Calais

http://www.toutpourlesfemmes.com/conseil/local/cache-vignettes/L300xH225/CALAISarchi_3013-3c0f8.jpgInaugurée en juin 2009 et installée dans l’ancienne usine Boulart du XIXe au sein du quartier Saint-Pierre, la Cité internationale de la dentelle et de la mode à Calais propose de découvrir l’histoire, les techniques et les usages de la dentelle calaisienne et du célèbre Leavers, du XVIe siècle à nos jours dans la création contemporaine.

A l’arrivée, le visiteur est tout d’abord frappé par la très belle façade ondulée imaginée par les architectes Alain Moatti et Henri Rivière ; les concepteurs de l’Historial Charles de Gaulle aux Invalides dont on retrouvera largement la sensibilité scénographique au sein du premier niveau. Observez cette façade presque pixelisée en rappel aux cartons perforés des métiers, fleuron de la charte graphique du musée. Notez aussi l’ouverture panoramique donnant sur les quais : ça ne vous rappelle pas le Centre Pompidou-Metz ?

La visite des 2500 m² d’exposition permanente (comptez au moins 2 h !) débute par un premier espace extrêmement documenté consacré à l’art de la dentelle à la main. La muséographie imaginée par l’atelier Pascal Payeur plonge le visiteur dans un espace sombre empreint d’ombres et de lumières, d’opacité et de transparence : cloisons de verre sérigraphié, vitrines à étages tout en transparence, signalétique sur plexiglas, constituent un ensemble moderne et poétique. Petit bémol cependant : l’obscurité, les jeux de reflets incessants finissent rapidement par vous éblouir et rendent la lecture des textes parfois difficile… Ne manquez pas à la fin de cet espace les petits hands on permettant de comprendre les techniques de la dentelle au fuseau : pas si évident d’en comprendre le procédé et le maniement !

http://www.lavoixaufeminin.fr/stories/thumb460x00/mediastore/VDN/Region/A2009/M06/_090612-cite-dentelle-brunet.jpgLe parcours se poursuit par l’aventure industrielle de la dentelle calaisienne, présentée comme un cabinet de curiosités se composant de plusieurs vitrines mêlant machines, objets, tenues, brevets d’inventions. De quoi être incollable sur les 150 années de production de dentelle à Calais. Ne ratez pas au passage les dispositifs audiovisuels et la vue de la cour intérieure de l’usine à travers le vitrage coloré avant d’accéder au second niveau !

Au deuxième étage, nous trouvons un espace plus aéré (un peu de repos pour l’esprit et les yeux) : l’atelier de production qui présente cinq métiers à tisser Leavers parfois actionnés par un professionnel de l’Usine Noyon de Calais, encore en activité. La visite se poursuit par la présentation de la chaîne de fabrication de la dentelle du croquis sur papier à la confection du vêtement. Chapeau bas pour cette médiation de qualité si vous prenez le temps de vous arrêter à chaque station présentée comme le témoignage des ouvriers en poste : la personne chargée de créer le motif, de le retranscrire en carton perforé, d’assurer l’entretien des métiers, les whelleuses, tullistes, remonteurs et raccommodeuses. Notez bien les portraits des salariés de l’usine Noyon sur la gauche.

Le parcours s’ouvre ensuite sur une section aux lumières tamisées consacrée à la mode en dentelle : présentation chronologique soignée digne du Musée des arts décoratifs, et petites cabines thématiques sur la gauche. Pour vous détendre et rire un peu, tentez la cabine d’essayage interactive digne des fêtes foraines ! Placez votre tête à l’endroit indiqué et souriez : vous voici dans la tenue de BB, en mariés de l’année 69… Fous rires garantis d’autant plus qu’il est possible d’envoyer ces clichés d’anthologie sur votre boîte mail.

(Enfin) arrive le dernier espace davantage ancré dans la modernité et la création contemporaine. Vous vous familiariserez avec les innovations qui permettent du confort quotidien : fibres synthétiques et matières de demain. La visite d’achève par l’espace « Effets de dentelle » qui réunit une sélection d’objets créés par des plasticiens et des designers d’aujourd’hui.

Depuis mi-juin, des expositions temporaires sont également proposées au niveau 1 comme celle inaugurée le 10 juin, portant sur l’Esprit lingerie, véritable interrogation sur les rapports entre le vêtement et le sous-vêtement, et sur le dialogue « dessus-dessous ». Une occasion aussi de découvrir le mobilier des expositions temporaires (le bâtiment avait en effet été livré sans le moindre élément muséographique : ni cloisons, ni vitrines !).

Avant de sortir du musée, je vous conseille vivement de vous rendre à la boutique : produits dérivés de qualité, presque cheap. Idées cadeau garanties…

Pour aller plus loin : www.cite-dentelle.fr

 

Retrouvez l’inauguration en vidéo sur  La web TV de Musée-Oh! et tous les articles de la rubrique J'ai testé pour vous