Musée-Oh !

Musée-Oh !

Menu
Des musées européens dépouillés de leurs cornes de rhinocéros

Des musées européens dépouillés de leurs cornes de rhinocéros

http://www.dna.fr/fr/images/135d2a55-004f-48f0-bdcd-d9eaba59b4a8/DNA_02/Impressionnantes-pieces-de-musee-les-tetes-de-rhinoceros-sont-de-plus-en-plus-surveillees.-(Photo-AFP).jpgAlors que la fréquentation estivale des musées enregistre des chiffres encourageants, l'été 2011 de la sphère muséale en étonnera plus d'un. Les musées européens sont victimes d'une épidémie de vols de cornes de rhinocéros...

Juin, musée de zoologie de l'Université de Liège : un homme a arraché la tête d'un rhinocéros empaillé avant de lui voler l'une de ses cornes en ivoire. Surpris par le gardien de sécurité, l'homme s'est enfui, avec un complice, dans une voiture immatriculée aux Pays-Bas.

Fin juillet, musée de l'Ile d'Aix : le rhinocéros noir, clou de la collection de ce musée africain de Charentes maritimes, est dépouillé de sa corne.

Début août, Bruxelles : quelques minutes ont suffi pour que des voleurs s’emparent d’une tête empaillée de rhinocéros, en plein jour, dans un musée de la capitale. Tandis qu’un homme détournait l’attention d’un gardien, deux compères en profitent pour ôter le verrou de la vitrine. Ils font ensuite passer leur butin d'une trentaine de kilos par la fenêtre des toilettes, évitant ainsi l’entrée principale.

Mi-Août, musée africain de Namur : même stratagème. Deux individus détournent l'attention de la gardienne du musée. Le vol de deux nouvelles cornes est constaté quelques jours plus tard.

Ce samedi, musée d'histoire naturelle de Tring en Grande Bretagne : des cambrioleurs dérobent  à nouveau deux cornes, malheureusement pour eux des copies. Par crainte de ces vols en série, l'établissement avait pris l'initiative de les remplacer.

Au total, «20 vols ont eu lieu à travers l’Europe au cours des 6 derniers mois —Portugal, France, Allemagne, République Tchèque, Belgique, Suède et Royaume-Uni. Scotland Yard et Europol ont dès à présent recommandé aux galeries et collectionneurs de mettre en lieu sûr leurs  cornes de rhinocéros ou de les garder hors de la vue du public.», souligne l'AFP.

Mais quelle est la raison de ces curieux vols organisés qui ont sans conteste un lien entre eux ? L'organisation européenne de coopération policière Europol soupçonne un groupe d'Irlandais d'être la cause de ces crimes organisés commis depuis plus d'un an dans les musées, zoos, salles de ventes, antiquaires et chez des collectionneurs privés. A l'origine de ce trafic à en croire l'AFP :  "l'engouement pour les cornes de rhinocéros en Asie, où elles peuvent se négocier entre 25.000 et 200.000 euros, selon leur taille". Une fois en poudre, cette substance aurait des vertus aphrodisiaques... Slate Afrique renchérit : "le climat de spéculation financière qui agite les places boursières du monde entier renforce la croissance de certaines valeurs dites «refuges»". Alors que l'or atteint des taux records sur le marché noir, le métal précieux s’est fait surpasser, contre toute attente, par la corne de rhinocéros ! 

Face à ce fléau, les musées s'organisent en mettant à l'abri les collections menacées d'être vendues au marché noir ou broyées en poudre aphrodisiaque. Si ces faits divers ressemblent à une mauvaise blague, les pertes pour les établissements victimes s'élèvent à plusieurs milliers d'euros. Pourvu que la crise ne réserve pas d'autres surprises...

 

 

Pour aller plus loin :

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110827.AFP5141/vol-dans-un-musee-anglais-de-cornes-de-rhinoceros-qui-etaient-en-fait-des-copies.html

http://www.sudouest.fr/2011/07/27/ils-ont-vole-la-corne-461276-1391.php

http://bernie-liege.centerblog.net/12-vol-de-corne-de-rhinoceros-a-aquarium-de-liege

 

Retrouvez tous les buzz du blog : Le Buzz du jour