Musée-Oh !

Musée-Oh !

Menu
[Expo] Moi et les autres : des préjugés au racisme

[Expo] Moi et les autres : des préjugés au racisme

Tous concernés

Qui n'a jamais été victime d'un préjugé, d'une remarque déplacée voire raciste, émise inconsciemment ou non par un interlocuteur ?

De mon côté, cela m'est arrivé de nombreuses fois envers ma propre personne, des situations qui m'ont souvent énervé, révolté ou tout simplement à la longue littéralement blasé, au point souvent de ne plus répondre. Je ne compte plus les fois où un interlocuteur m'a négligemment demandé à l'écoute de mon nom de famille "Vous êtes française ?" ou "Vous êtes quoi ?". Pire quand cette question étrange a été accompagnée d'une remarque sur mon physique avec mes cheveux jugés "trop foncés" alors que ma peau est "trop blanche". Mieux vaut me direz-vous répondre tout simplement "française" sans prêter attention à la maladresse de la question ou opter pour l'humour en répondant "finlandaise" ou "francoespagnolopolonochti gothique" pour leur faire plaisir... Des moments totalement incongrus et souvent hallucinants !

Il y a peu de temps même, dans une administration étatique, la personne au guichet m'a demandé si par hasard je n'étais pas mariée ou si je n'avais pas un 2e nom plus "français" et facile à écrire... Il ne faut peut-être y voir ici que de la maladresse assez limite.

Je ne vais pas me plaindre car beaucoup d'autres ont vécu ou vivent des situations bien plus graves que la mienne, qui demeurent pour moi incompréhensibles et souvent me révoltent. Vous-même, peut-être. Nous sommes tous concernés. Qu'il s'agisse de simples préjugés ou considérations intolérantes, sexistes, sociales, racistes, qui jugent l'autre par raccourci et irrespect. Non, réagir à ces situations d'intolérance, ne fait pas de nous une justicière, une féministe revancharde, une pro-quelque chose ou une "gauchiste", comme certains m'ont déjà étiqueté...

Une expo de société au sujet sensible

C'est ainsi par intérêt tant personnel que professionnel que j'ai visité en avril l'exposition proposée au Musée de l'Homme, Moi et les autres, des préjugés au racisme, pour découvrir comment un sujet aussi sensible et actuel allait être traité.

(c) Claire Casedas
(c) Claire Casedas

(c) Claire Casedas

Identité, altérité, préjugés, amalgames, racisme

Qu'est-ce que le racisme ? Pourquoi se manifeste-t-il ? Tous les Hommes sont-ils racistes ?

L'exposition commence par nous confronter intelligemment à nos préjugés, à nos jugements de valeur qui au quotidien, nous incitent à analyser notre environnement et ceux qui nous entourent, en classant, catégorisant inconsciemment ou non.

Un sas immersif en projection circulaire nous plonge dans des scènes de vie à échelle 1/1 : dans le métro, à la terrasse d'un café, à l'aéroport, etc. Progressivement des info-bulles légendent les individus en fonction de différents attributs : tenue vestimentaire, signe religieux, attitude... ; aboutissant à un qualificatif, "bobo", "homme d'affaire", "catholique", "musulman"... Des étiquettes, qui pour ma part, au-delà du ridicule de certaines, me rappellent encore une fois des jugements en raccourci mais pourtant parfois si "automatiques". Comme l'indique l'exposition, "les stéréotypes et les préjugés conscients ou non, qui en découlent tendent à valoriser ceux qui nous ressemblent au risque de discriminer les autres. Et dès l'instant où ces "différences" sont hiérarchisées et essentialisées , le racisme opère et prospère."

La seconde salle propose au visiteur de poursuivre la découverte de l'élaboration de l'identité et de l'altérité en se confrontant  à ses jugements de valeur sur des bancs publics associés à une borne interactive. L'objectif est de nous faire prendre la mesure des processus de catégorisation, hiérarchisation et essentialisation à l'oeuvre dans la fabrique du racisme dit "ordinaire".

Après ce volet "Moi et les autres", l'exposition se poursuit sur une séquence intitulée "Race et Histoire" qui traite par box des études de cas problématisant le nationalisme, la colonisation, l'esclavagisme, la ségrégation, le racisme institutionnalisé jusqu'au génocide et à l'extermination de l'autre. On y retrouve les USA, le Rwanda et le nazisme dans une box individuelle où un objet symbolique trône au centre, associé à une projection et à un texte synthèse. Mais il y aurait tant d'autres cas à traiter y compris ceux d'aujourd'hui sur lesquels beaucoup ferment les yeux.

(c) Claire Casedas(c) Claire Casedas
(c) Claire Casedas(c) Claire Casedas

(c) Claire Casedas

Un état des lieux

La suite de l'exposition propose un état des lieux et vise à s'interroger, grâce au point de vue des généticiens et des sciences sociales, qui cherchent à réaffirmer l'égalité entre les Hommes, même si on constate toujours, notamment en France, la persistance d'inégalités et de discriminations, que cela soit dans la recherche d'un travail, nos choix de vie, nos rapports familiaux...

Evocation artistique de l'ADN par un rideau multicolore, salon trompe-l'oeil illustré, espace mind mapping jaune et noir, terrasse de café reconstituée devant une projection, mur d'expression... donnent du rythme et du sens à la visite.

Bref, une vraie expo citoyenne à voir sur la Capitale en 2017. Passez-y à l'occasion !

Infos pratiques

Exposition présentée au Musée de l'Homme du 31 mars 2017 au 8 janvier 2018.

(c) Claire Casedas
(c) Claire Casedas
(c) Claire Casedas
(c) Claire Casedas

(c) Claire Casedas