Musée-Oh !

Musée-Oh !

Menu
[Joyeuses Pâques] Un artiste couve des oeufs au Palais de Tokyo

[Joyeuses Pâques] Un artiste couve des oeufs au Palais de Tokyo

Je veux bien croire que c'est absolument farfelu

Abraham Poincheval, auteur de la performance

Ce ne seront pas des oeufs en chocolat !

Pour cet artiste de 44 ans "c'est son premier travail avec du vivant". Enfermé dans une vitrine transparente, emmitouflé dans une couette avec quelques provisions, Abraham Poincheval s'apprête à passer 26 semaines pour y couver une dizaine d'oeufs... Depuis le 29 mars il s'est enfermé dans ce vivarium à 23°C que le Président Hollande est même venu observé le 2 avril.

Farfelu, extrême et absurde : voilà comment le performeur qualifie cette expérience exécutée devant une forêt de caméras dont l'une diffuse en direct sur Youtube son attente paisible dans sa prison de plexiglas (ci-dessus). Rassurez-vous : l'artiste a tout de même le droit à une pause méritée de 30 min par jour, afin de ne pas craquer...

Des défis toujours plus extrêmes

Ce n'est pas la première fois que l'artiste s'incarcère dans une enveloppe provisoire : dans un trou sous un rocher, dans un ours naturalisé, dans un cylindre en mouvement, dans une bouteille géante, ou dans un sarcophage de pierre taillé à sa silhouette. A Rennes, il a même passé 7 nuits à la Criée en haut d'un mât à 12 mètres du sol !

Pourtant, l'artiste décrit la performance "OEuf" comme plus angoissante et oppressante : il s'y sent plus exposé que dans ses oeuvres précédentes. "Avant j'habitais, je faisais corps, j'étais à intérieur des choses. Là c'est une véritable transformation, je suis à l'extérieur, je suis celui qui entoure". De là découle une autre angoisse : "Il y a un contact beaucoup plus direct avec le public, d'habitude je suis seul avec l'objet. C'est une première". Dès le début de sa performance, Poincheval semblait en effet assez mal à l'aise face au public qui l'entourait, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Maupassant a inspiré son oeuvre

Abraham Poincheval nourrit toujours ses performances de mythologies et de littérature. Pour "OEuf", l'artiste s'est inspiré de Toine, la nouvelle de Maupassant, dans laquelle l'anti-héros, victime d'une crise cardiaque se retrouve immobilisé et sa femme le force alors à couver des oeufs...

Toutefois, l'origine de son oeuvre est peut-être plus personnelle : "Quand il était petit, Abraham a eu une petite poule, comme les autres enfants ont un canard ou un chat. Il passait beaucoup de temps à s'en occuper" a confié Christian, son père, à l'AFP.

Une fois nés, les poussins iront couler des jours heureux dans la ferme normande de Christian, qui assure en riant qu'"ils ne finiront pas sur la table".

En attendant chers muséovores, il vous reste vos oeufs en chocolat...

Joyeuses Pâques !

[Joyeuses Pâques] Un artiste couve des oeufs au Palais de Tokyo[Joyeuses Pâques] Un artiste couve des oeufs au Palais de Tokyo
[Joyeuses Pâques] Un artiste couve des oeufs au Palais de Tokyo[Joyeuses Pâques] Un artiste couve des oeufs au Palais de Tokyo[Joyeuses Pâques] Un artiste couve des oeufs au Palais de Tokyo