Musée-Oh !

Musée-Oh !

Menu
[Non !] L’association Museomix Nord fait grise mine

[Non !] L’association Museomix Nord fait grise mine

Episode #1 : le 13/11/15

Chers lecteurs,

Chers fans et followers du blog,

Du 6 au 8 novembre 2015, a eu lieu la 5e édition de Museomix, un marathon créatif ayant pour objectif de « remixer le musée » dans un esprit collaboratif et dans le partage des talents notamment entre culture et numérique. La première édition a eu lieu en 2010 aux Arts Décoratifs sous l’impulsion des premiers #museogeeks et community managers. Quelques mois auparavant, j’avais créé le blog dans ce même esprit : celui de dépoussiérer l’objet musée et de lui donner un nouvel élan sur les réseaux sociaux, dans une version plus décalée et accessible…  

Depuis, l’évènement et la communauté ont pris de l’ampleur. Ce qui est partagé par beaucoup aujourd’hui comme une évidence, une normalité, une nécessité, l’était bien moins en 2010 ! On comptait à l’époque peu d’acteurs, d’initiatives, de blogs… sur le « remixage » du musée. Malheureusement un train bloqué par la neige me privera du premier Museomix à Paris !

« People make museums »

Le phénomène Museomix est aujourd’hui international. Partout dans le monde des associations régionales se sont créées pour organiser le marathon annuel, et pour former des communautés défendant au musée  l’innovation, la créativité, le collaboratif, l’ouverture. Un tout petit monde où professionnels, passionnés et autres curieux, contribueraient à insuffler à la sphère muséale davantage d’accessibilité et d’humanité.

« People make museums » : tel est le crédo revendiqué par « Museomix global » et les communautés régionales créées dans cet élan. L’association « Museomix Nord » fondée en mars 2014 à Lille en fait partie.

 

Museomix Nord : une association en or ?

Quand l’individualisme gagne contre le collectif…

Je me suis engagée avec espoir dans Museomix Nord dès le projet d’association, séduite par le concept et les valeurs véhiculées : le partage, une expérience humaine avec en bonus le musée et du numérique. Que rêver de mieux ?

J’entre dans le CA en qualité de vice-trésorière. Rapidement, je suis interpelée par les premières attitudes individualistes sur les « postes » à haute visibilité. Mais quelle importance à ces « titres » ? C’est bien une communauté qui allait se créer autour de ce petit noyau de départ. J’accueille même avec plaisir le siège de l’association chez moi pendant plus d'un an. Trop de naïveté amène aux désillusions.

L’organisation de l’évènement 2014 doit aller vite et il y a beaucoup de choses à faire avant novembre. Une logique de ressources humaines peine à se constituer autour de certains individus plus intéressés par leur cheminement personnel, à lier de « bons contacts ». Je permets d’ailleurs à l’un d’entre eux, actuelle présidente, de quitter son job « alimentaire » pour un poste de graphiste dans mon ex-entreprise quelques mois plus tard.

Un autre se proclame responsable des partenariats et des financements, cloisonnant les rendez-vous à sa seule personne pour mieux devenir « le visage » de Museomix Nord. C’est lui qui mènera en autonomie les visites VIP et l’accueil des officiels lors de l’évènement pendant que d’autres veilleront à la propreté des tables, à l’acheminement du matériel et de la nourriture, à la rédaction des compte-rendus de ce « secrétaire » d’association. Fort heureusement, d’autres travailleront au service du collectif même si beaucoup préfèrent être museomixeur qu’organisateur. D’autres abandonnent leur envies initiales. Ils ne s’investissent pas ou peu dans un groupe de travail pour réaliser les tâches que personne ne veut. C'est mon cas.

Dans les coulisses de l’évènement 2014, je suis à nouveau abasourdie par de récurrentes auto-proclamations, d’un partage très partiel entre professionnels et étudiants. Déjà des stratégies individuelles s’esquissent pour l’année suivante. J’exprime ma déception sur certaines « valeurs » collectives, humaines, qui ne me semblent pas à la hauteur du concept même de Museomix (ou peut-être en deçà de mes espérances ?). Mes propos ont peut-être été dérangeants ou trop sincères...

Quelques temps plus tard au discours du CA de l’association, je fais partie des « oubliés » des remerciements de « l’orga ». Effet du hasard ou conséquence, je m’interdis toute interprétation en raccourci et je préfère oublier.

Une communauté nord qui peine à se constituer et un CA qui multiplie les maladresses

Le noyau associatif constate une communauté maigre, après l’euphorie des participants et des 3 jours de marathon créatif. Le bureau se réduit encore autour des mêmes individus qui s’élisent mutuellement.  Ces intentions personnelles cachées derrière des pseudo objectifs « collectifs » me dérangent de plus en plus. Je décide d’être simplement membre de la communauté. Je m'arme de patience pour le déplacement du siège de l'association pendant plus de 6 mois, malgré mes relances à des personnes visiblement peu pressées. Je suis contrainte de faire suivre le courrier régulièrement. J'ignore encore que cette situation durera jusque fin 2016. Avec du recul, un peu moins de conscience professionnelle ou de sympathie m'auraient évité bien des désagréments.

Le fonctionnement de l’association reste à l’état de prototype : des réunions sans réel ordre du jour et compte-rendus, des rencontres avec de futurs partenaires rendues inaccessibles et menées en autonomie, des conseils et des propositions peu entendus. Mais surtout se multiplient des maladresses au point que certains professionnels me contactent me demandant si l’association sourde à leurs sollicitations, existe toujours ou si elle a déjà choisi son musée d’accueil pour 2015. Encore faut-il que cette sélection soit conforme aux ambitions professionnelles si subtiles de certains, réduisant la zone géographique et la thématique muséale à choisir.

D’autres constatent et déplorent une communication numérique défaillante : un site internet immobile depuis 2014, des évènements et des réunions rarement annoncées ou réduites à un unique post Facebook qu’il ne faut pas rater ! Peut-être ne vais-je  pas suffisamment sur les réseaux sociaux…

Plusieurs fois, certains ont cru être absents des listes de mailings car l’association ne donnait pas de nouvelles à ses membres pendant de longs mois. Des textos et des apartés oraux ne changent rien à la défaillance de la communication.

Une association ne doit-elle pas naturellement communiquer ses activités à ses membres ? Accessoirement organiser des AG où ces derniers doivent être présents pour voter et s’exprimer? Produire des compte-rendus de réunions ou des rapports d’activités ? Je connais peut-être mal la loi association 1901…

Face à un mur, lancer un pavé dans la mare est parfois utile mais cette attitude fait rarement plaisir aux personnes qui profitent d'une situation qui les arrange. Je suis de nature compréhensive mais quand on abuse...

Face à un mur, lancer un pavé dans la mare est parfois utile mais cette attitude fait rarement plaisir aux personnes qui profitent d'une situation qui les arrange. Je suis de nature compréhensive mais quand on abuse...

Un pavé dans la mare

Puis MIRACLE à J-7 de l’évènement : un mail d’invitation pour venir découvrir à partir de 16h les prototypes à l’ouverture du public ! Aucune mention d’un programme destiné aux membres de l’association, pas de détails sur l’ouverture de l’évènement à la Manufacture de Roubaix. Certains encore seront à nouveau oubliés dans ce mailing…

Flattée de recevoir depuis des mois des nouvelles de l’association, je réponds à cet unique mail annuel :

 

« Bonjour cher CA de Museomix Nord,

Je n’y croyais plus !

Merci d’avoir enfin envoyé un mail d’information sur l’association et la « communauté » museomix nord !

Je trouve que les informations données aux membres « hors CA » et « hors bulles » (n’étant pas été informée de la réunion de constitution des bulles…) sont [quasi] inexistantes.

Est-il normal qu’une association qui se veut collaborative, « ouverte » et « accessible » ait une communication aussi défaillante et déficiente pour ses membres et ses partenaires ?

[…]

Est-ce que les membres de l’association ont aussi le droit de participer à la journée d’inauguration de l’évènement, le 6/11 ? Existe-t-il un programme ?

Y-a-t-il des dispositifs prévus pour accueillir les professionnels des musées à cet évènement, accessoirement les rares muséographes de la région, universitaires / professeurs du domaine et les bloggeurs spécialisés en muséographie ? Je n’ai pas non plus été contactée dans ce cadre.

En tant que membre de l’association et professionnelle des musées, je peine à comprendre le fonctionnement de l’association qui est trop souvent mise au service de visées individualistes et non pas au profit d’une réelle communauté « mixant » les talents, les passionnés et les professionnels.

Merci en tous cas de l’invitation à la découverte des prototypes à J-une semaine. Ce n’est pas grand-chose en un an d’asso mais c’est déjà pas mal…

Muséomixement vôtre »

[Non !] L’association Museomix Nord fait grise mine

Une association qui prône « l’ouverture » et son dynamisme sur Twitter ignore ses propres membres !

Certains m’ont félicité d’avoir énoncé ce que beaucoup pensent apparemment tout bas.

Le CA quant à lui reste silencieux à ce mail. J’ai l’honneur de recevoir une réponse de la Présidente à mon texto qui m’indique le 6 en fin de matinée (l’inauguration déjà passée) :

  • Une réponse « officielle » me sera donnée ( ?!) Oui mais quand ? Après l’évènement ?
  • seuls les museomixeurs peuvent bénéficier du planning imprimé ( ?!) La communication d’un horaire aurait suffi.
  • Les visites ne sont prévues que pour les VIP et que je cite « il y a très peu de places et les institutions partenaires sont prioritaires (la MEL, la piscine de Roubaix…) ». Ce que j’entends bien : je connais les impératifs institutionnels. Mais qu’en est-il des propres membres de l’association ? Des muséographes ? Des professeurs du domaine ? Des blogueurs musées et expos ? Ce sont des passionnés et un public eux-aussi. Des membres de la communauté avant tout ! N’est pas « people » qui veut...
  • A ma question "existe-t-il un dispositif d’accueil pour les membres de l’asso, des blogueurs, des muséos pro ?" : Je n’obtiendrai aucun retour excepté celui du musée d’accueil (merci !) qui allait se renseigner auprès du CA. J’attends toujours un signe de vie malgré les multiples tweets de Museomix Nord se vantant d’être le plus actif sur les réseaux sociaux. Comble de l’ironie !
  • Après poursuite de l'enquête, il semble que ce traitement "spécifique" soit plutôt reservé aux professionnels alors que Museomix se revendique une "communauté de professionnels" du monde de la culture et du numérique...
  • Mais face à une attitude si irrespectueuse et ingrate auprès de ses membres, il fallait tout simplement venir sans programme, sans horaire, sans mails depuis des mois, et tout bêtement participer à cet évènement magique où s’exprime tant le collaboratif et l’ouverture du musée, le partage entre tous !

 

Des valeurs à partager en toute honnêteté sinon Museomix n’est qu’une coquille vide, vile et hypocrite !

Pour moi, Museomix  est bien plus qu’une expérience à inscrire sur son CV, une référence pour affirmer que le numérique a sa place au musée.

Cette conviction ne s’affiche pas seulement pendant trois jours pour distribuer des cartes de visite ou faire "bonne figure" devant les museomixeurs, les potentiels recruteurs, financeurs et partenaires auxquels on a vendu des valeurs humaines qu’on ne partage pas. Cette attitude est encore plus dommageable lorsque de l’argent public est en jeu et qu’un engagement est fait auprès d’élus et d’institutions publiques.

Ce comportement à la session Nord est aussi contraire à l’essence même de Museomix. La communauté et le collaboratif n’existent, du moins dans le Nord, qu’en surface pendant les 3 jours de ce marathon créatif avec des museomixeurs chouchoutés et des personnes triées sur le volet, qui ne voient souvent que la partie immergée de l'iceberg d'où un jugement des actions de l'association en partie faussé.

Alors que Museomix parle de "communauté de professionnels", nombre d'entre eux justement peine à trouver leur place dans cet écosystème largement peuplé d'étudiants. Ce qui n'est pas négatif mais devrait davantage tendre vers l'équilibre pour un réel partage des visions, problématiques et méthodologies. En discutant avec d'autres professionnels, certains m'ont affirmé leurs interrogations face à une "communauté" qui rejettent leur candidature à museomixer sans même une explication, ou des sollicitations qui ne trouvent de réels retours concrets de la part de Museomix Nord. Les partenariats conclus avec certaines entreprises restent des exceptions, sans doute dues à ce comportement dommageable.

Ces valeurs de partage, d’ouverture et de collaboration devraient être une ligne de conduite et des qualités humaines indispensables à détenir pour faire partie de Museomix. Sinon le concept et l’évènement ne sont qu’une coquille vide, vile et hypocrite.

Abasourdie par tant de maladresses et d’immaturité à Museomix Nord, je ne peux pas rester silencieuse face à un comportement qui va, de plus, à l’encontre de mes valeurs humaines les plus profondes : le partage, le respect, l’honnêteté et l’humilité.

Face à son arrogance inébranlable, dédicace fruitée pour le "responsable [autoproclamé] des partenariats et financements de Museomix Nord" qui visiblement n'a aucune autodérision (et humour ?) au détriment d'une haute estime de lui-même. Face à son arrogance inébranlable, dédicace fruitée pour le "responsable [autoproclamé] des partenariats et financements de Museomix Nord" qui visiblement n'a aucune autodérision (et humour ?) au détriment d'une haute estime de lui-même.

Face à son arrogance inébranlable, dédicace fruitée pour le "responsable [autoproclamé] des partenariats et financements de Museomix Nord" qui visiblement n'a aucune autodérision (et humour ?) au détriment d'une haute estime de lui-même.

Réactions post coup de gueule

Episode #2 : le 17/11/15

Suite à cet article du 13 novembre 2015, je ne recevrai du CA que des boulets rouges et un comportement inchangé : une remise en question inexistante, un manque de respect le plus total envers la professionnelle que je suis, et une immaturité exacerbée lisible dans les commentaires publiés dans le groupe Facebook de la communauté Museomix Nord par "toujours les mêmes" qui like chacun leur tour les post des autres. Comble du ridicule.

D'autres me ôteront tout simplement de leur liste "d'amis" : il ne faut pas exagérer quand même ! Mais pour qui se prend-elle cette professionnelle et professeur en muséographie qui milite pour un musée accessible depuis plusieurs années, pour remettre en question notre comportement et nos actions ?

J'ai bien cru être dans une cour de récré face à des écoliers vexés qu'on ose toucher à leur "joujou" et émettre un avis sur son fonctionnement...

Le scoop : je suis une personne "frustrée" qui bénéficie d'un "collectif inexistant"... Sympa pour mon réseau professionnel et vous, followers et lecteurs, qui vous êtes pour certains confié à moi ou qui avez liké cet article. Vous aprécierez...

Le point positif est que les museomixeurs ayant participé à cette édition 2015, loin des coulisses de l'association, en gardent le souvenir d'une expérience agréable. Idem pour les quelques pros des partenariats officiels, responsables de structures publiques ou élus.

Tant mieux ! Tout n'est pas perdu !

[Non !] L’association Museomix Nord fait grise mine

Vers une remise en question ?

Museomix Nord tente un remixage

Episode #3 : le 27/11/15

Après les brimades de certains piqués au vif par cet article, vous avez été nombreux à me manifester parmi les likes des mails et autres petits mots de soutien et de compréhension, face à ma [més]aventure Museomix Nord. Et je vous en remercie chaleureusement !

J'ai également été ravie de constater que cet article est davantage pertinent qu'impertinent, qu'il comporte sans doute une part de vérité.

Après sa publication, j'ai constaté qu'à cause ou grâce à cet article, des efforts ont été réalisés et je le reconnais avec joie :

  • Le site internet immobile depuis un an a été mis à jour subitement quelques temps après, en s'inspirant sans doute de Museomix BE à en croire le malheureux copier-coller qui disparaitra sans doute bientôt
  • Dans la présentation des acteurs, certaines individualités s'effacent au profit d'une équipe visuellement élargie, en espérant qu'il ne s'agisse pas là que de communication
  • Lors des évènements, le traditionnel post Facebook et le tweet sont complétés par un mail à l'ensemble des membres ! J'ai même eu le privilège d'en recevoir certains deux fois avec l'ensemble de la communauté en copie pour mieux prouver la reprise des envois élargis. Alors oui je confirme, je suis informée dorénavant. Merci !
  • Une AG est programmée demain avec la communication d'un ordre du jour quasi minuté. Une modification des statuts est prévue. Un vote aussi, la diffusion d'un pouvoir à chacun pour respecter les procédures de la loi 1901.

 

Quel remixage dans les pratiques et le fonctionnement ! Ce serait malhonnête de ma part de ne pas le féliciter. J'espère juste que ces efforts ne sont pas qu'un feu de paille pour mieux sauver la face et que les actions continueront dans le temps, avec un fonctionnement plus professionnel et plus humain.

Pour ma part, remixer le musée constitue le quotidien de mon activité professionnelle, dans mon entreprise, sur le blog. Je continue bien-sûr l'aventure Museomix mais d'une autre manière, plus éloignée de la section Nord au gré des opportunités et des sollicitations, nées parfois grâce à cet article.

Car la créativité, l'innovation, l'accessibilité au musée, pour moi, ça se vit et s'imagine tous les jours. Et heureusement !