Musée-Oh !

Musée-Oh !

Menu
[lol cat?] Les chats de l'Ermitage font de la conservation préventive

[lol cat?] Les chats de l'Ermitage font de la conservation préventive

[lol cat?] Les chats de l'Ermitage font de la conservation préventive

Animaux tout mignons + humour + musée = ?

En ce lendemain de #deuil national, ce n'est pas évident de retrouver le moral avec la tristesse qui nous a envahi depuis le 13 novembre. Rien de très réjouissant et de très "pompelup" dans les médias depuis les attentats et on le comprend bien !

Il suffit de scroller ses fils d'actualité sur Facebook et Twitter pour observer que la place n'est pas vraiment au sourire et aux éclats de rire.

Chacun se console alors comme il peut. Sur Twitter, l'un se défoule en dessinant, l'autre publie des animaux "tout mignons" pour mieux égayer sa journée ; des petites loutres à croquer notamment qui ont bien parlé à l'amie des animaux que je suis ^^

Bref toute cette introduction pour dire qu'un article empreint d'humour s'imposait, encore plus en ces temps difficiles. Alors si on additionne animaux tout mignons + humour + musée ça nous donne ? Le musée de l'Ermitage et ses conservateurs félins bien-sûr !

L'actu insolite a sillonné le web relayée par les très sérieux AFP et Culturebox il y a quelques jours. Mais peut-être êtes-vous passé à côté.

A Saint-Petersbourg, les chefs d'oeuvre de l'Ermitage cohabitent depuis des siècles avec de curieux matous occupés à chasser les indésirables rongeurs dans les réserves du musée :

"Nos chats sont aussi connus que notre collection", affirme Irina Popovets, chargée de l'"unité féline" de l'Ermitage s'occupant des 70 chats qui vivent dans les caves du musée de l'ancienne cité impériale. Irina Popovets, 45 ans descend tous les matins les nourrir : une nuée de félins de tous poils et toutes races se pressent contre ses mollets et ronronnent en attendant la pâtée. Certains jours, avec trois autres collaboratrices, elle vaccine les nouveaux arrivés et soigne les malades. "La plupart sont mal en point", avoue Irina dans son bureau, une pièce aux murs ornés de portraits de chats, située non loin des caves qui s'étendent sur une vingtaine de kilomètres. "Les gens nous apportent très souvent des chats en toute discrétion", ajoute-t-elle. (source : AFP)

Le succès des Matous contribue à l'expérience muséale et à la réputation des lieux !

Patrimoine invisible, les chats de l'Ermitage ont permis à la direction une prise de conscience de cette richesse et la nécessité de la préserver. Au-delà de leur rôle utile en termes de conservation préventive comme l'évoque l'Ermitage, les matous font aussi venir du monde ! Ainsi, l'équipement a décidé de valoriser cette "collection féline" en déposant une marque associée, en organisant une fête muséale annuelle et un site web dédié pour répondre aux attentes du public. Un parcours audioguidé spécial chat a même été imaginé en décembre 2014 par l'équipe du musée (cf. lien ci-après). Il est même possible d'adopter les chatons de l'Ermitage ! Si si !

Bon j'espère que cette petite actu rigolote vous aura fait sourire en ces temps difficiles.

Nous sommes Paris