Les Minikeums et leur générique qui m'est resté en tête pendant plusieurs jours après l'expo...

Les Minikeums et leur générique qui m'est resté en tête pendant plusieurs jours après l'expo...

La TV, un média devenu archéologie ?

A l'heure d'internet et des réseaux sociaux diffusant information et diverstissement à une vitesse implaquable, le crédo "mais la télé est morte !" commence doucement à parvenir à nos oreilles... Et même de plus en plus, cette hypothèse se vérifie chez nous. Certains ont déjà troqué depuis longtemps le petit écran pour un PC connecté au replay. D'autres ne jurent désormais que par les tablettes qu'on peut transporter facilement partout pour consulter ses programmes favoris à la carte, à l'horaire qui nous convient. Et je passe ici l'éternelle polémique "Pff tu as vu cette année, la redevance a encore augmenté !". Alors la télé est-elle bien morte et enterrée ? C'est bien à cette question que le musée des arts et métiers tente de répondre au sein de son actuelle exposition Culture TV. Saga de la télévision française, proposée jusqu'au 8 mars 2015.

 

Une déambulation au coeur d'un grand zapping thématique !

Autant que les méandres des médias, l'exposition est extrêmement dense et son parcours propose au visiteur d'y naviguer "à la carte" et de zapper parmi les différents contenus qui lui sont proposés. En entrant, on ne sait pas finalement où regarder, par quoi commencer : s'engager dans l'enfilade de l'histoire des techniques au centre de cette longue salle d'exposition ? S'immerger dans la TV divertissement, cimaise de gauche ; ou la TV information, forgeant nos opinions, cimaise de droite ? Si cette déambulation libre peut au départ destabiliser les visiteurs "fourmies", on finit vite par se balader au gré de ses envies et à reproduire illico presto son comportement devant la télé : on zappe, on passe, on s'arrête, on repart en arrière ! Né de la contrainte spatiale ou fait du hasard, le parcours colle de près au discours que les commissaires veulent faire passer. 

Placée sous le patronage de l'historien Jean-Noël Jeannerzy, accompagné par Monique Sauvage (ancienne responsable de Radio France, FR3 et France Télévision), Isabelle Veyrat-Masson (directrice du laboratoire Communication et Politique du CNRS), l'exposition promet bien un zapping thématique tant sur la forme que sur le fond.

Sans se tourner vers le passé, les commissaires proposent une vision contemporaine du média, poussant le visiteur à raviver ses souvenirs proches ou plus lointains au visionnage de Games of Thrones ou du générique des Minikeums ! Rassurez-vous donc : on ne parle pas ici que de RTBF et du tube cathodique mais aussi de la TV d'aujourd'hui avec ses hauts et ses bas, pourvue d'un écran LED ou d'un format courbe high tech, diffusant Scènes de ménages ou Secret Story...

Ainsi, dans la première séquence (la TV : se cultiver et se distraire), on passe des célèbres bêtisiers à la fiction littéraire, historique, policière, aux reality et talk shows, aux émissions de variété, aux jeux, aux programmes jeunesse, aux retransmissions sportives (initiatrices des ralentis et de l'usage des drones)... On y revoit alors pêle-mêle Chouchou et Loulou, le Chmilblic, Dora l'exploratrice, Les Z'Amours..., tant de programmes encore diffusés ou qu'on pensait bel et bien Perdus de vue.

La seconde séquence (La TV : s'informer et se faire une opinion) aborde le caractère plus sérieux de la télé, en interrogeant le rôle actif du journaliste mais aussi du téléspectateur, présent sur le plateau ou intervenant par téléphone ou SMS. On parle alors ici d'actualités, de politique, de "tapage" médiatique au son d'un "casse-toi pauv' con" et du mariage de Charles et Diana, mais aussi d'humour avec les Guignols, le Bébête Show !

Vue de la salle principale

Vue de la salle principale

Tivy, la petite télé aux multiples visages, guide petits et grands !

Mais comment se retrouver dans une exposition aussi foisonnante d'informations ? Les commissaires ne nous ont pas oublié et n'ont pas rechigné à nous offrir un maximum de repères visuels et temporels : images clés, bornes et frises chronologiques, pictogrammes réfléchis des bâches suspendues. Ouvrez l'oeil ! Sans oublier les codes graphiques du petit écran repris et revisités dans le graphisme général : colorimétrie et cie.

Mais de mon côté, j'ai surtout beaucoup apprécié le niveau de lecture offert par Tivy, une petite télé sympathique qui ponctue de ses anecdotes le parcours jeune public. Dynamique et rigolote, elle change d'apparence au fil de l'exposition pour mieux retracer l'histoire des techniques, tour à tour tube cathodique, lookée seventies, écran plasma ou toute en courbes comme les nouvelles télés immersives...

 

A vous studios !

Cette saga de la TV est aussi l'occasion de découvrir ou de redécouvrir les coulisses du média, en mettant l'accent sur les métiers qui s'y rattachent : les légendaires speakrines annonçant les programmes, les journalistes, les présentateurs météo, de variété, de sport..., les directeurs de France Télévision.

Entre hommage et mosaïques de portraits, on finit vite par donner envie au visiteur de passer de l'autre côté de la caméra ! Chose promise, chose dûe, si vous avez toujours rêvé de devenir présentatrice météo. A vous visiteur spect'acteur ! 

Merci au CNAM pour cet agréable moment.

[Expo] Ne zappez pas Culture TV au CNAM !
Tag(s) : #L'expo de la semaine

Partager cet article

Repost 0